Une semaine après avoir égalé le record de pole positions de Michael Schumacher en Belgique, c’est en Italie que Lewis Hamilton a cette fois-ci battu le record avec 69 pole positions à son actif. Le Britannique a effectué un week-end parfait, puisqu’il s’est imposé au pays des Ferrari.

Le pilote Mercedes s’est élancé devant le pilote canadien de chez Williams, Lance Stroll, et le français de chez Force India, Esteban Ocon.

Le départ

DIzE84MXcAEs3iY
Twitter @F1

Au départ, Lewis Hamilton a gardé son avantage sur ses concurrents, Ocon à dépasser Stroll au premier virage. Kimi Räikkönen, qui s’élançait depuis la cinquième place, a réussi à dépasser son compatriote Valtteri Bottas, qui s’élançait depuis la quatrième place. Mais ce dernier a réussi à reprendre sa place.

DIzFnMmW4AAIrTd
Twitter @F1

Le pilote néerlandais, Max Verstappen, a effectué un bon envol depuis le milieu de la grille, mais lors du 3e tour, il s’est accroché avec Felipe Massa. Le pilote Red Bull a donc crevé et a dû effectuer un arrêt au stand.

DIzGawMW0AA6XFt
Twitter @F1

Au même moment, le pilote Mercedes, Valtteri Bottas a dépassé Stroll et Ocon. Lors du tour suivant, Sebastian Vettel sur Ferrari a doublé son coéquipier ainsi que le duo francophone.

DIzHz7vXcAAEDAM
Twitter @F1

Les arrêts aux stands

Kimi Räikkönen était en difficulté dès le 10e tour, il n’arrivait plus à revenir sur Stroll. Le Finlandais se plaignait de son train de pneus arrière à la radio : « Je ne peux pas du tout attaquer les virages ! »
C’était au 15e tour que le pilote Ferrari est rentré au stand pour changer de pneus. Il a été imité le tour suivant par Esteban Ocon. Les mécaniciens Force India ont réalisé un très bon arrêt. Il a même gardé l’avantage sur Räikkönen. Au 17e tour Stroll fait de même, mais l’arrêt à durer plus longtemps et est ressorti derrière le pilote Ferrari.

Lewis Hamilton quant à lui était toujours en tête de course avec 4 secondes d’avance sur son coéquipier et 16 sur Vettel.

Plus loin, le pilote britannique de chez Renault, Jolyon Palmer a été pénalisé de cinq secondes pour avoir coupé la chicane de sa lutte avec Fernando Alonso.

DIzKH9sW4AU8aOp
Twitter @F1

Les abandons

Au 30e tour, Palmer a dû abandonner à cause d’un problème mécanique. Au même moment, le pilote belge de chez McLaren à lui aussi abandonner, victime des problèmes de fiabilités du moteur Honda.

DIzRy_zXoAEtuuS
Twitter @F1

Au 31e tour, Hamilton et Vettel effectuent leurs arrêts aux stands, ce qui laisse temporairement la voie libre à Bottas et au pilote Red Bull, Daniel Ricciardo.

DIzQnhIXUAAo0rM
Twitter @F1

Quelques tours plus tard, c’était au tour de Bottas et Ricciardo de réaliser leurs arrêts. Ricciardo a chaussé des pneus plus performants pour la fin de course. Il est ressorti derrière Räikkönen, mais à rapidement dépasser le Finlandais avant de s’attaquer à Vettel.

DIzSkkdW0AEC5F3
Twitter @F1

Auteur d’une belle remontée après sa crevaison des premiers tours, Max Verstappen se retrouve en bataille avec la Haas du pilote danois, Kevin Magnussen. Ce dernier s’est décalé au freinage, alors que Verstappen s’était porté à sa hauteur. Lors du virage suivant, le pilote Red Bull est allé tasser le pilote Haas hors de la piste. Cette manœuvre déplait fortement au pilote Danois, ce qui est étrange, car d’habitude, c’est lui qui à l’habitude de tasser les autres pilotes.

DIzU5R_XgAALV2k
Twitter @F1

À trois tours de la fin, Fernando Alonso a été contrait à l’abandon en raison d’un problème de puissance.

Les résultats

DIzW38ZXcAAX7bZ
Twitter @F1

Lewis Hamilton a remporté la 59e victoire de sa carrière devant son coéquipier Valtteri Bottas et Sebastian Vettel. Daniel Ricciardo et Kimi Räikkönen ont complété le top 5. Le français, Esteban Ocon a fini 6e devant les deux pilotes Williams. Le Mexicain de chez Force India a terminé 9ème devant la Red Bull de Max Verstappen.

2bc63e7bf795a0a6a9d83001ddc68c8c
Fox Sports

Le prochain Grand Prix aura lieu à Singapour le dimanche 17 septembre.

Publicités